Fleur Aubrac

Fleur d'aubrac

Historique de la fleur Aubrac

L’histoire de la Fleur d’Aubrac débute en 1988 par une enquête commandée par le CREAL (Centre régional d’études alimentaires) auprès des consommateurs de l’Héraut. Celle-ci a révélé l’existence d’un débouché local intéressant pour les viandes de qualité.

Dans le même temps, la boucherie artisanale devait faire face à une baisse de sa part de marché au profit de la grande distribution. En 1991, sous l’impulsion de LRE (Languedoc Roussillon Elevage), organisme chargé de promouvoir les produits régionaux, la filière fleur d’Aubrac va naître.

Cette même année, la chambre des métiers de l’Héraut, en collaboration avec les techniciens de la chambre d’agriculture, organise une phase test de valorisation de carcasses de génisses auprès de 10 bouchers du département en vue de définir les principales caractéristiques bouchères que le produit devra présenter. Cette phase aboutit à la création de l’A.P.A (Association des Produits de l’Aubrac).

Le 7 août 1991, une démarche auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété Individuelle) est engagée et aboutit à l’obtention de « marque collective d’entreprises » pour le produit fleur d’Aubrac.

pointilles

Le signe distinctif est le trèfle à quatre feuilles

FA

La première génisse « fleur d’Aubrac » est commercialisée en octobre 1991.

En janvier 1992, la COBO.34 (Coopérative des Bouchers de l’Héraut) est créée, elle regroupe 20 bouchers chargés de la promotion et de la diffusion exclusive de la marque dans l’Héraut.

Après l’adhésion en 1991 des groupements de producteurs CEMAC et SICA Montagne, l’année 1992 connaît l’adhésion de deux nouveaux groupements à la filière. (Bovi Plateau Central et Coopérative d’élevage Velay Gévaudan).

En 1993, les débouchés se diversifient sur le marché Parisien et local en Aveyron et Lozère.

En 1996, les responsables de la filière décident de s’engager sur la voie de la Certification de Conformité Produit (CCP) pour la génisse fleur d’Aubrac. C’est le 19 septembre 2002 que paraît au Journal Officiel de la République Française un arrété daté du 13 septembre portant homologation du cahier des charges de la Certification de Conformité Produit CC25-96 "Génisse Fleur d'Aubrac".

En 1996, un dossier de demande d'Indication Géographique Protégée (IGP) dénomée " Viande Bovine du Pays de l'Aubrac" avait été également déposé. Ce dernier reçut, de la même manière que le dossier CCP en septembre 2002, un avis favorable de l'INAO pour sa transmission en l'état à la Comission Européenne. En 2003, le dossier est donc transmis à Bruxelles pour sa phase d'instrcution. Le 24 juillet 2006, la Commission Européenne a examiné le dossier, elle émet  un certain nombre de remarques et demande des informations complémentaires. S'en suit une longue période d'allers-retours consistant à apporter des précisions au dossier et dont la principale demande de la Commision Européenne porte sur notre possibilité à prouver la notoriété du Produit pour lequel nous demandons l'IGP. Il va de soi que c'est bel est bien le produit "Génisse Fleur d'Aubrac" qui jouit d'une notoriété établie depuis plus de 15 ans et pas le produit "Viande Bovine du Pays de l'Aubrac" comme il nous avait été conseillé de dénommer notre première demande d'IGP. Un travail important est alors mené avec pour objet de recentrer le dossier sur la dénomination "Génisse Fleur d'Aubrac" et de prouver la notoriété de ce produit. Le cahier des charges est ré-écrit et une revue de presse est élaborée prouvant la notoriété du produit au fil de l'histoire.

Fin février 2008, l'ensemble des documents administratifs modifiés sont transmis à l'INAO, interlocuteur accompagnant et faisant le lien avec la Comission Européenne. Le Journal Officiel de la République Française du 24 Octobre 2008 publie un arrété du 13 Octobre homologuant le cahier des charges IGP "Génisse Fleur d'Aubrac" pour transmission à Bruxelles. Le dossier entre enfin dans sa phase finale d'instruction Européenne. Un arrété au Journal Officiel de l'Union Européenne du 30 décembre 2009, ouvre une période de consultation publique de 6 mois.

La bonne nouvelle tombe enfin le 3 septembre 2010 aprés presque 15 ans d'instruction administrative. La commision Européenne adopte le Règlement n°776/2010 du 2 septembre 2010 (Journal Officiel de l'Union Européenne du 3 septembre 2010) enregistrant une nouvelle dénomination dans le registre des Indications Géographiques Protégées : L'IGP Génisse Fleur d'Aubrac.

En 2012, la filière a labellisé 1535 génisses Fleur d'Aubrac. Elle compte aujoud'hui, une cinquantaine de Points de Vente qui distribuent cette viande de trés haute qualité.

Association Fleur d'Aubrac
Pôle d'Activités du Gévaudan - 3, impasse du Géant - 48100 Antrenas
Tel. 06 07 38 28 32 - E-mail : fleurdaubrac@groupe-celia.fr
Mentions légales - Liens